LPA architectes s’entretient avec ARTEMIDE qui lui explique le LI-FI

LPA architectes rencontre Philippe Boyer responsable des prescriptions chez Artémide une grande marque rassemblant de nombreux designers de luminaires depuis 1960.

Lors de l’entretien, M Boyer nous présente les nouveautés ainsi qu’un produit qui a attiré notre attention : Le LI-FI.

 

J’apprends alors autour d’une lampe déjà regardée dans le catalogue que la lumière peut transmettre des données et des informations. Carlotta de Bevilacqua explique que « les objets seront eux-mêmes capables de traiter et de transmettre des données à travers l’énergie de la lumière. »

Artémide a développe des recherches sur le LIFI avec l’école supérieure Sainte-Anne de Pise. (Istituto di Tecnologie della comunicazione, dell’informazione e della percezione)

Artémide présente donc  la première application qui démontre l’intégration possible entre la lumière et les données par un projet déjà présent dans sa collection : DEMETRA.

 

La lumière visible est exploitée pour la transmission de données.

Cela démontre qu’avec les mêmes LED utilisées dans leurs produits, Artémide, en collaboration avec l’école supérieure Sainte Anne, a créé une structure capable de gérer également l’information.

L’école supérieure Sainte-Anne a réussi à développer un système de transmission sans fil intégré à l’électronique de la lampe. Cette structure ne modifie en rien les performances initiales de la lampe.

Full compatible with Eternet 10Base-T standart. Transmission up to 10Mb/s. Transmission speed allows to play a 720p video (HD ready). UDP package transmission over IP. Ambiental light doesn’t disturb data transmission.

 

A partir des composants optoélectroniques utilisés, on peut ouvrir un bridge  Li-Fi de type unidirectionnel qui a des conséquences particulières intéressantes du point de vue de la sécurité dans la transmission de données.

 

Qu’est ce que le LI-FI ?

C’est un réseau basé non sur des ondes radio mais sur des impulsions lumineuses. Celui-ci peut donc être perçu dans le cône d’émission et non dans le périmètre d’un espace. Cela offre de meilleures performances en terme de puissance de transmission.

M Boyer m’explique les possibilités de ce produit et en effet, cette avancée ouvre de nombreuses possibilités dans diverses utilisations. Cela permet de sortir du domaine spécifique de l’éclairage à proprement dit en ouvrant le dialogue avec des systèmes d’interactions évolués. Ces transmissions de données peuvent être intégrées dans des projets intelligents avec différents scénari.

On peut, en mettant son smartphone sous la lumière recevoir de grandes quantités d’informations.


alexandra Ferrand-Eynard


Partager Facebook Partager Twitter

Retour